Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 07:40

affiche_regart2015_rvb100.jpg

ARTISTES

Agoutin Nicole. Alexandre Michèle. Astolfi Maryse. Auzias Gabrielle. Auzias Muriel. Avril Nelly. Balmelli Michèle. Barre Françoise. Biancheri Andrée. Bizot-Dargent Magali. Bérenger Catherine. Bertrand Michèle. Bollet Frédérique.  Bonnefoy Bertrand. Bourgue Chris. Bruc Claudine. Chauvet Dominique. Colaiocco Valérie. Colombo Cécile. Campocasso Célia. Coulomb Anne-Marie. Dao René. Daubenfeldt Muriel. D'Olivo Martine. Desroches Jean-Michel. Fabien. Federico Ida. Florentin Pascale. Fons-Czernik Camille. Gabor. Gat. Graff Hélène. Guedes Albert Boris. Huet Martine. Huet Paul. Jacolin Eve. Jakobsën. Jalain Valérie. Jarvis. Jouve Patricia. Keller Laurie. Khoury Monique.L-OH. Laborie Monique. Lallemand Hélène. Lett Jeanchristophe. Limousy Dominique. Lorin Danielle. Malinova Radka. Martin Clotilde. Massaïa Patrick. Mathieu-Riu Mireille. Maunier Emile. Michel Gaelle. Millo Marius. Miraglia Maryse. Morganti Chantal. Mouden Paule. Mounié-Regord Chrystel. Pain Marie-Do. Niel Jean-François. Palun Rose. Parlange Gisèle. Pellas Charlotte. Pellegatti-Deville Martine. Pellegrino Laure. Peretti Tessa. Perrier Frédérique. Pham-Tronghieu Geneviève. Pietri Hug. Planche Jacky. Rabier Marie Christine.  Richelme Hélène. Saillour Elsa. Rodriguez Chloé. Rougier Sylviane. Rocherieux Gérard. Rudondy Agnès. Sabarthès Olga. Silvestro-Niel Giulia. Taffin Chantal. Testa Stéphane. Tichene Tony. Wango Magule. 

Published by pastine
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 07:00

Formats :

 

Peintures et techniques mixtes :

 F25 81/65 
F50 116/89  

P100 162/114

100/100  et 120/120

Formats supérieurs à 162 cm acceptés

Gravures ou dessins :

73/100 ou 70 / 110

 

 sculptures / Volumes ou Installations  (formats libres)

Pas d'encadrements.

 

corbuModulor.png

Le Modulor / Le Corbusier 1944

(Module +nombre d'or---> harmonie / architecture)

 

REG'ART SUR LES LIEUX

que nous habitons

La Ville

 

         1. PROJET

 

Nous vivons au quotidien, jour après jour - dans des espaces. Publics - Privés.

Nous observons notre environnement rural - urbain.

Nous voyons quelles influences cela exerce sur notre regard d'artiste.

Nous exprimons notre ressenti en peinture, photographie, sculptures ou installations.

 

Reg'Art sur ma ville, sur mon village - Reg'Art sur ma rue, sur l'endroit.

 

Habitons notre atelier en ouvrant la fenêtre sur l'extérieur. Une immersion dans le sujet. 

Situons-nous au coeur de la cité.

Au coeur de l'oeuvre.

 

Habiter. Etre habiter par.

 

« Habiter » un lieu, habiter un endroit, vivre là où nous avons construit notre univers.

Nous avons rendu la terre habitable. Depuis toujours. Le confort. L'organisation. La société.

Re-visitons nos villes, nos villages, nos quartiers. Cherchons-y le modèle, le sujet de notre peinture, de notre photographie, de notre sculpture.

L'art est dans la rue: fresques, statues, monuments, installations éphémères, spectacle en plein air, architecture. Si la ville est un musée en soi (vitrine), la ville inspire aussi.

 

« Habiter » est le propre de l'homme.

« Habiter » entremêle espace et temps.

 

Citations:

« Dans la série de termes désignant le chez-soi, l’auteur en retient trois à partir du verbe habiter. C’est un mot riche car il déborde le fait d’être logé pour l’être qui en est le sujet. Le philosophe Henri Lefebvre introduira cette notion dans la sociologie urbaine française. L’habitat est un concept large qui comprend l’habitation mais pas seulement : le trajet, le voisinage, les connaissances et les intérêts marquent un territoire. Si l’habitat relève en grande partie des compétences de l’architecte et de l’urbaniste, “l’habiter” dépend de la capacité de chacun d’être présent au monde. » Logement, habitat, cadre de vie / Thierry Paquot.

« Les clefs de l'urbanisme sont dans les quatre fonctions: habiter, travailler, se recréer (dans les heures libres), circuler. » Le Corbusier, La Charte d' Athène, 1943.

« Habiter est la manière dont les mortels sont sur terre » Heidegger.

« Les mortels sont, cela veut dire: habitant, ils se tiennent d'un bout à l'autre des espaces, du fait qu'ils séjournent parmi les choses et les lieux. »

« L'habitat est l'ensemble et l'arrangement des habitations dans un espace donné. » Jean François Thémines.

 

 

2. INSTALLATION / CARTOGRAPHIE D'UNE REGION

L'installation de l'exposition Reg'Art s'articulera autour des différents axes géographiques de la région car chaque oeuvre va représenter un lieu. L'installation est primordiale, elle fera écho à la cartographie du territoire dans un espace donné : la salle d'exposition. Visiter Reg'Art offrira la perspective d'un voyage à travers la région. Une promenade.

 

Comme chaque fois pour Reg'Art l'ensemble des oeuvres exposées formeront un tout. Priorité à la mise en lumière des travaux exposés. Priorité au respect de l'oeuvre. Priorité au respect de l'artiste.

Soumis aux choix des artistes, ces lieux - Aubagne, Marseille, Roquevaire, Aix en Provence, Cuges les Pins, Gémenos, Auriol, la Ciotat... - seront à redécouvrir.

Par définition, une installation est un lieu de passage. Le visiteur traverse ce lieu et l'habite le temps de sa visite. Nous allons donc jouer doublement sur le thème de l'exposition et sur le principe de l'installation :

un lieu habité par des lieux.

Forcément, les artistes vont réinventer leur ville. Réinventer leur paysage et donner ainsi à voir ou à découvrir « autre chose ». Car l'oeuvre ne peut pas être qu' une pâle copie de la réalité.

Ici, l'oeuvre ne sera pas à consommer comme on regarderait un dépliant touristique. Il sera forcément question d'invention, d'imagination. Une oeuvre d'art n'est pas seulement une manifestation du savoir faire et de technicité.

Reg'Art ne sera pas le regard sur la réalité d'un paysage, Reg'art donnera à voir ce qui est capital et caractéristique de l'oeuvre d'art : son originalité plus encore que sa technicité. « L'art ne reproduit pas le visible mais rend visible  » Paul Klee.

N'allez pas croire que les artistes vont déplier leur ingéniosité à démontrer l'espace réel qui nous entoure. Le résultat de leur observation sera ouvert. Imaginatif. Libre. Il fera écho à la réalité de ce qui est présent dans nos villes. Mais sera surtout une création donc une invention.

Visiter l' exposition sera une marche, une randonnée à travers l'espace du « musée » certes. Mais cette traversée proposera de reconnaître les lieux, les villes, les paysages. Interactivité dynamique qui rendra vivante la visite de l'exposition : « je traverse un espace pour reconnaître ou découvrir des lieux de ma région ». Chacun regardera ce que l'artiste aura vu.

Et fera comme lui, l'expérience d'une re-lecture de l'espace urbain.

Un fil directeur pourra être envisagé. Une marche à suivre.

Pour la bonne cohésion des oeuvres présentées, plusieurs formats seront proposés aux peintres, dessinateurs et photographes. Le format sera libre pour les volumes. 

 

   3. SELECTION

 

Plus que jamais l'appellation « Création Locale » prend du sens dans ce projet.

La création locale va donner à voir la Région.

La mise en avant d'un groupe d'artistes régionaux, est un choix culturel et social que Reg'Art a poursuivi tout au long de ces 15 dernières années, répondant ainsi à une attente chaque fois renouvelée :

 

° Exposer ensemble °

 

Collective, cette manifestation artistique se destine au public par sa familiarité, sa connivence, ses relations. Créer au sein de la cité, au contact du public, celui-ci a répondu tout au long de ses années par une fidélité exemplaire forte d'une curiosité chaque fois attisée par les thèmes proposés.

Ceci dit, en faisant le choix d'ignorer toute sélection, et en ouvrant au plus grand nombre les inscriptions, Reg'Art a contredit le principe majeur et primordiale de l'élitisme dans l'Art :

A la base, la victoire de la qualité sur la quantité est nécessairement indiscutable. Sélection. Le choix des musées d'Art Contemporain celui des galeries, est à considérer comme une « bonne chose » dans la mesure où effectivement, il ne faut pas chercher la « rentabilité » en matière de Culture Artistique. Il faut chercher la qualité (?). Si on en croit le directeur de la villa Médicis (Arte journal du lundi 23 Juin 2014), Eric de Chassey, la création n'est pas destinée à tout le monde. L'Artiste avec un grand A, serait rare.Oui dirons-nous, la vulgarisation de la pratique artistique nous oblige à considérer cette réalité : l'oeuvre d'Art est rare.

Mais est-ce bien raisonnable ?

L'avant scène de la création Artistique, ce que l'on appelle couramment « l'Art Contemporain » où il est question d'excellence, de prestige, de professionnalisme, présente la plus part du temps une mise en abîme. Celle du visiteur inculte à qui il manque les clés. Vertige vécu par celui qui ne sait pas (entendons par celui qui n'a pas la culture) sur celui qui sait.

Prenons en exemple la très troublante exposition des oeuvres de Mona Hatoum au cours de l'année 2013 dans la Chapelle des Pénitents Noirs. Bien que l'émotion pouvait traverser le visiteur sans qu'on lui ait forcément décodé l' écriture de l'exposition, de nombreux témoignages ont manifesté leur impouvoir à la lecture de cette oeuvre. Qualifierons-nous dès lors, cette exposition comme appartenant à un « art élitiste » ?

Le désintérêt du public pour certaine forme d'Art justifierait-il qu'on ignore l'Art Contemporain ? Certainement pas. Au contraire. Cependant, il nous faut pas ignorer l'idée reçue selon laquelle, ce qui est inaccessible serait forcément génial ? Et ce qui est « populaire » serait forcément médiocre ?

La programmation d'un centre d'Art Contemporain ne peut pas ignorer ses artistes locaux au même titre qu'elle se doit de proposer des artistes renommés. Une politique Culturelle audacieuse qui offre une diversité dans sa programmation est garante d'une identité propre.

Comprenons cependant que Reg'Art par ses choix et ses principes, s'aligne naturellement dans le courant d'Art Contemporain puisque son audace et son originalité réside justement dans le courageux parti pris de ne pas sélectionner et de faire avoisiner dans le même espace, des oeuvres de professionnels et celles d' amateurs. Ce parti pris est une particularité qui donne à Reg'Art sa dimension « conceptuelle » moderne et contemporaine.

 

 

   4. JOURNÉE DE LA FEMME

 

Exposition thématique, le parti pris de « mettre en avant la création locale » s'est articulé autour d'une réalité : « De par leurs positions sociales lors des périodes de l'histoire, les femmes furent plus ou moins marginalisées et ne furent pas considérées comme les égales de leurs homologues masculins. Certaines d'entre elles ont pu cependant accéder à une reconnaissance artistique selon les époques. Ces différences se sont réduites à partir du XXe siècle. »Wikipedia

Depuis l'exposition « Reg'Art sur la violence faîte aux femmes dans le monde » en mars 2013, Reg'Art ouvre l' inscription aux artistes hommes. Cependant l'exposition reste en majorité un exposition de femmes.

Si en Europe et en France en particulier, les femmes sont libres de pratiquer une activité artistique, dans de nombreux pays, l'interdit les confine encore aux tâches subalternes.

Cependant, l'exemple de l'Espagne dont le gouvernement conservateur de Mariano Rojoy a approuvé un projet de loi visant à supprimer l'avortement sauf en cas de « danger prouvé pour la vie ou la santé physique de la femme ou après viol ayant fait l'objet d'une plainte préalable »démontre la fragilité des libertés fondamentales acquises.

La journée de la femme prend toute sa mesure face à la fragilité des libertés concernant les femmes, où que ce soit dans le monde.

Souligner la journée de la Femme, est une action qui rappelle que nous devons jamais oublier cette fragilité.

 

"Le centre de nos villes est vide" disait ma prof de dessin aux Beaux Arts, je ne comprenais pas : j' habitais Marseille,  j'y avais tout mes repères: mon appart', mes bars, mes rues ... J'y mangeais, j'y dormais, j'y faisais la fête. Marseille m'engloutissait et je la digérais tous les jours. j'aimais Marseille comme on aime un vivant.

 

Mercredi 30 juillet 2014,

Martine Huet 

      

 

 

Contact:

Maison des Jeunes et de la Culture

Les Aires St Michel / Aubagne 13400

tel: 0442181717

Published by pastine
commenter cet article
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 13:55

Bilan " Reg'Art sur le Cinéma "

1262560_10152310805670851_721328777554199495_o.jpg


L'exposition a rassemblé 97 participants, tous artistes de la région - Marseille, Cuges les Pins, La Ciotat , Gémenos, La Destrousse, Roquevaire, Auriol, Carnoux ... Mais aussi Barbentane, St Chamas, Dignes, Aix en Provence, Plan de Cuques - 

L'installation: Les techniciens de la ville ont répondu à notre attente en gérant au mieux le délais demandé pour "monter" les structures. Cependant l'état des panneaux a nécessité un nettoyage. Il a fallu les laver ou les repeindre. Nous avons donc empiété sur le temps nécessaire à l'installation des oeuvres pour mettre "au propre" les murs. Nous avons manqué de temps notamment pour afficher les noms des artistes et le titre des oeuvres. Ce qui a été fait en urgence.

Nous remarquons aussitôt que la lumière n'est pas adaptée. 

SAM_2301.JPG

Plusieurs artistes de Reg'Art - Gaelle, Faustine, Chloé, Martine, René, Sylvianne, Michelle T et B, ... - ont été  d'une aide remarquable dans la lourde tâche de l'installation.. Notons aussi l'aide exceptionnelle de Paule Grisanti, Muriel Daubenfeldt et celle de Christian Glize.

Le vernissage : Nous avons dénombré 620 entrées entre 17 h 30 et 19h30 et avons cessé de compter les visiteurs dès lors que les portes de sécurité ont été ouvertes et qu'il n'était plus possible de gérer les allées et venues.

Les 500m2 de la salles ont permis une bonne circulation des invités. La présence d'un groupe de musique a marqué la soirée en la singularisant de façon "originale". Il semble que d'un point de vue général l'intervention musicale ait été apprécié.

Comme chaque année la MJC a mis en place l'aperitif. Jean-Marc Thibault a été présent le soir du vernissage et à participer au service. Nous le remercions comme nous remercions les invités et les artistes qui ont "participé au buffet".

Les visites : Les artistes ont pris en charge le gardiennage. Cependant il aurait fallu avoir plusieurs trousseaux de clés.  Nous regrettons  que les oeuvres  nécessitant une manipulation électrique n'aient pas été systematiquement allumés par les "gardiens" de l'exposition, notamment celle de Gat ou de René Bonnal. D'autre part, il y a eu confusion pour le retrait des cléfs et surtout un manque de bénévoles pour garder l'exposition. Il aurait fallu organiser une réunion pour expliquer les directives du gardiennage.

Nous avons compté au total 1052 visiteurs. Ce qui révèle une baisse sensible : 1200 visites en 2013 pour 3 jours d'exposition seulement  ou  2 576 visites en 2011 pour 10 jours. 

Depuis 15 ans, Reg'Art est une exposition annuelle qui se déroule le 8 mars. Or en raison des élections municipales nous avons été amenés à changer de date.

Nous pensons que ce changement de date d'une part et que " Clin d 'Oeil sur Reg'Art" à Roquevaire ce 8 mars 2014" d'autre part, soient  à l'origine d'une certaine confusion et que le public ait ainsi perdu ses repères.

Reg'Art a certainement subi les  "chamboulements" du  calendrier.

Il va de soi que les difficultés rencontrées par l'exposition: pas de salle d'exposition en 2012, deux jours seulement d'exposition en 2013, changement de date en 2014, sont certainement à l'origine de cette baisse de fréquentation.

Nous continuons à penser que l'exposition  Reg'Art devrait se dérouler  autour du 8 mars  dans  la Galerie des Pénitents Noirs.

- Le voisinage avec la MJC permettait de relier les lieux (continuitée du vernissage dans la salle de spectacle de l'Escales).

- La "mise en lumière" des travaux exposés y était particulièrement remarquable. Les visiteurs appréciaient le site et l'environnement. 

- La prise en charge du gardiennage par les employées de la Chapelle évitait toute confusion.

- La Création Locale était valorisée

 

Martine Huet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by pastine
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 08:49

eisenstein2.jpg

Reg'ARt se fait Du Cinéma

 

La nature fait son oeuvre à l'aide de petits corps invisibles qui s'agitent dans tout les sens.

Le monde entier est matière. L'univers est matière.

L'art.

Donc les atomes ne trouvent pas de repos, dès le commencement, le mouvement fait son oeuvre.

 

Le mouvement est à l'origine de bien de choses.

Tout est lumière.

Cinéma.

Or apprécier un film, c'est être assis, immobile, de préférence dans l'obscurité.

Extraordinaire passivité du spectateur.

Lumière. Obscurité.

Mouvement. Immobilité.

Cinéma.

 

Pensons à ces séances de modèles vivants et nus où le peintre soucieux d' expression, cherche à saisir le mouvement du corps qui pose, pourtant immobile. Le mouvement est partout, même dans l'immobilité. Tout est illusion.

Les joies que ces contradictions ou paradoxes procurent, sont inégalables.

 

LE CINEMA

 

Par association d'idées, on pense à l'art cinétique.

L'art cinétique propose des oeuvres qui contiennent des parties en mouvement ou qui donnent l'illusion d'être en mouvement : les mobiles d' Alexander Calder, les illusions d'optique de Victor Vasarely ou certaines oeuvres de Marcel Duchamp.

Cinétique: du grec ancien kinétikos (mouvement).

 

Le mouvement est une association de choses immobiles. Ainsi ces centaines d'images qui additionnées les unes aux autres, expriment les gestes et les déplacements, c'est du cinéma.

 

Ce n'est pas pour de vrai. Pourtant c'est réel: c'est du cinéma.

Faire du cinéma, c'est raconter, illustrer, adapter. Prendre à la littérature les mythes et les visions qu'elle procure. Influence radicale du voisin dominant (A. Basin).

Faire du cinéma, c'est créer des images. Cinéma / Photographie. Images mouvantes / images fixes. Prouesses techniques.

Faire du cinéma, c'est « monter », additionner des scènes entrecoupées, c'est utiliser la mémoire du spectateur pour relier les choses entres elles ou les gestes entres eux. Je regarde, je me souviens de chaque scène et je construis l'histoire. Rythme. Succession de coupures.

Faire du cinéma, c'est aussi «  On tourne ! » Révolution. Action.

Faire du cinéma, c'est jouer. Acteurs. Modèles humains idéaux : Chaplin, Gabin, Humphrey Bogart, Marylin Monroe, Raimu … On regarde le personnage et on voit l'humain.

Faire du cinéma, c'est donner à voir. Oeil, objectif, caméra, écran. Regard.

 

Artistes plasticiens, photographes, sculpteurs, laissez libre cours à votre imagination, allez au Cinéma.

Sources d'inspiration : le ticket d'entrée, l'affiche, la salle de projection, la caméra, les concepts, les acteurs, le film, tout est possible...

Illustration, description, allusion. Tout oeuvre mettant en lumière le 7ème Art, sera exposée.

Artistes Amateurs Professionnels Dilettantes Débutants

Créateurs Inspirés Agités ou Autres

Inscrivez-vous : regart@laposte.net

Gratuit. Format libre.  Lieu d'exposition : Aubagne 

Jeudi 4 Juillet 2014

Martine Huet- Le Roux

première liste / 16 août 2013

Alexandre Michèle. Asly Marc. Astolfi Maryse. Auzias Gabrielle. Auzias Muriel. Avril Nelly. Balmelli Michèle. Barre Françoise. Biancheri Andrée. Bicaïs Geneviève. Bisset Anne. Bizot-Dargent Magali. Bertalmio Roger. Bertrand Michèle. Bollet Frédérique. Bonifay Nathalie. Bonnefoy Bertrand. Bonnal RenéBourgue Chris. Cayol Faustine. Cecchi Andréa. Chabaud Corinne. Chauvet Dominique. Chieusse Magali. Colaïocco Valérie. Colombo Cécile. Campacasso célia.Conil Roselyne. Coulomb Anne-Marie. Coulomb Marie-Ange. D'Olivo Martine. Delepine Jean-Patrick. Deroches jean-Michel.Escales Marie-Josée. Federico Ida. Flizot Michelle (Malooka). Fons-Czernik Camille.  Gabor. Gat. Gauthier Thierry. Graff Hélène. Gres Michèle. Huet Martine. Huet Paul. Jacolin Eve. Jouve Patricia. Kergoat Annie. Ketterer Claire. Laborie Monique. Labro-Déandreis Sylvette. Laugier-Deschamps Marie. Lauricella Françoise. Leclercq-Ortal Véronique. Le Roy Gwenaelle.Le Roy Vanessa. Liotard-Schneider Florence. Lorin Danielle. Mabrouk Sadia. Mandine Myriam. Martin Clotilde. Martin Mélusine. Mathieu-Riu Mireille. Matteodo Mireille. Michel Gaelle. Millo Marius. Miraglia Maryse. Merelle Catherine. Morganti Chantal. Mouden Paule. Mounié-Regord Chrystel. Ninnin Solange. Pain-Racapé Marie-Do. Palun Rose. Parlange Gisèle. Perreti Tessa. Perrier Frédérique. Pham-Tronghieu Geneviève. Pietri Bernard. Pietri Hug. Pissanciel-Salle Roselyne. Planche Jacky. Rafa-Maisons Catherine. Re Florence. Richelme Hélène. Rigaud jean-Jacques. Robles Josette. Rosari Henriette. Rougier Sylviane. Roze Annie.Ruggiero Laura. Rudondy Agnès. Salhmann Alban. Scotty. Séraidarian Patricia. Silvestro-Niel Giulia. Soriano Véronique.Taffin Chantal.Tichene Tony.            

 

Published by pastine
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 12:45
Bilan Reg'Art 2013

1/ Impression générale

L'association avec Amnesty International a été appréciée par les visiteurs et a été un complément à « l'engagement » de Reg'Art face à la question du respect des droits de la Femmes dans le monde. La volonté toujours respectée d 'ouvrir l'exposition, à tous, sans selection, a été un principe lui aussi, apprécié par les visiteurs. La diversité est la qualité principale de Reg'Art..
Les visites guidées et la rencontre/débat avec Amnesty, ont dynamisé le programme.

2/ Les artistes
Une centaine d'artistes ainsi qu' une vingtaine de femmes des ateliers des maisons de quartier de la ville ont participé à l'expositon ( hommes et femmes confondus )

3/ Le public

Vernissage : En moyenne 600 personnes.

Visites diurnes entre 9h et 18h:
vendredi : 123
samedi :267
dimanche: 226
total: 616 

Total : 1200 visites -diurnes + vernissage- , en trois jours
( 2 576 visites en 2011 /10 jours)

L'exposition Reg'Art a changé de profil. L'installation sur chevalets a été perçu avec beaucoup d' attention par les visiteurs, comme atypique et originale.

4/Communication – Médias

 Deux articles dans les journaux.

5/Le vernissage

La salle du Bras d'Or étant assez grande, le public a circulé facilement .

Martine Huet
 
Published by pastine
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 09:13

 

Reg'Art 2013
regart noir-copie-1
 
 " Reg'Art sur  la Journée des Femmes"
 
Sur  leurs luttes et combats
Reg'Art sur la violence subie par les femmes dans le monde
Violence physique ou psychologique
  Reg'Art 2013 soutient Amnesty International 
 

 

Pour la Journée Internationale de la Femme, soit le 08 mars 2013, il nous est apparu essentiel de proposer une manifestation qui dépasserait le cadre d'une simple exposition de travaux en s'engageant auprès de l'association AMNESTY INTERNATIONAL…

En effet, c'est au cours de l'exposition « Reg'Art sur la Littérature » qu'il nous a été donné de rencontrer dans le hall de la Médiathèque Marcel Pagnol, deux représentantes des groupes locaux d'Aubagne et de La Ciotat...

Reg'Art Engagé.

 

Le dicton populaire « Il n'y a pas de hasard », prend tout son sens dans cette rencontre. 

 

 

Cette année, Reg'Art associe son énergie à celle d'une cause militante !

 

La Journée International de la Femme est une manifestation qui réclament l'égalité des Femmes dans le monde.

Jusqu'à présent en choisissant divers thèmes relatifs à l'histoire de l'art,

 Reg'Art était réservé aux femmes.

Or, ce projet nous donne la possibilité de rassembler des artistes Hommes et FemmesLundi 2 Avril 2012,

Martine Huet

 Commissaire d'Exposition

 
"De la naissance à la mort, en temps de paix comme en temps de guerre, les femmes sont confrontées à la discrimination et à la violence dont se rendent coupables les états, la société oles familles.
La violence contre les femmes, souvent sous-estimée, est rarement punie
Les femmes et les fillettes subissent des violences de façon disproportionnée, en temps de paix comme en temps de guerre. 
Ces actes peuvent être le fait de l’État, du groupe social ou de la famille. Le droit de vivre à l’abri de la violence est un droit humain fondamental.
Partout, dans les foyers comme dans les zones de conflit, la violence doit cesser...."
voir liens : 

https://www.amnesty.org/fr/womens-rights

 
Inscription gratuite. Pas de sélection. Photographies, sculptures, peintures. Format libre. Encadrements des toiles sobres. Pas de fioritures. Pas de sélection. 
 
 
Vernissage le vendredi 8 mars 2013  à 18 h 
 
Ouvertures : vendredi 8, samedi 9 et dimanche 10 mars de 9h à 21h non stop...  Salle du Bras d'Or. Aubagne 13400
Renseignements :
MJC Aubagne : 04 42 17 18 18
Visites guidées : samedi et dimanche à 15h30
Débat "La violence faîte aux femmes"  samedi 17 H.
 
Depuis mars 1999, Reg'Art expose sans selection et gratuitement, les artistes professionnels et amateurs...Reg'Art n'est pas seulement une exposition thématique, c'est aussi et surtout une histoire de femmes artistes. C'est donc pour la journée du 8 mars que Reg'Art se manifeste. 
La maison de Jeunes et de la Culture de la ville d' Aubagne affirme ainsi son soutien à  la création locale,  sa volonté de rassembler et sa vocation pour l'égalité et la justice sociale...
http://www.mjcaubagne.fr/ 
 
ARTISTES  de REG'ART 2013
 
Agoutin Nicole. Alexandre Michèle. Architta Pierre. Astolfi Maryse. Aubert Patrick. Auzias Muriel. Avril Nelly. Bal Paule. Bayginot Rodia. Barre Françoise.Belletoile Ose. Bertalmio Roger. Bertrand Valérie.  Bicais geneviève. Bianchéri Andrée. Bizot-Dargent Magali. Bollet Frédérique. Bourgue Chris. Brieu Claire. Catanéo Corinne. Chauvet Dominique. Chieusse Magalie. Coulomb Anne-Marie. Coulomb Marie-Ange. Counilh Liuko.Delepine Patrick. Deschamp-Laugier Marie. Dino. D'Olivo Martine. Dupuy Michèle. Escales Marie-Jo. Fédérico Ida. Fraysse Magali. Gauthier Thierry. Gensollen Isabelle. Gho Valérie. Graff Hélène. Grès Michelle. Grillot Coraline. Huet Martine.  Jacolin Eve. Jalain Valérie. Jourdan Claudine. Jouve Patricia. Jouvenot Viviane. Khouri Monique. Laborie Monique. Labro Silvette. Lallemand Hélène. Lauricella Françoise. Lorin Danielle. Magrone Elisabeth. Martin Clotilde. Martin-Timbal-Duclaux Caroline. Mathieu-Riu Mireille. Maunier Emile.Mandine Myriam. Merelle Catherine. Mero Yann. Milo Marius. Mocydlarz Agata. Molina Marivone. Morganti Chantal. Mounié Chrystel. Moutte Thierry. Niel-Silvestro Giulia.  Pain Marie-Do. Palun Rose.  Parlange Gisèle. Pellas Charlotte. Pellegatti Martine. Pellegrino Laure. Perrier Frédérique. Petit Maillane. Pham Geneviève. Picard Alexandra. Pietri Bernard. Pietri Hug. Poutoux Claudine. Radka Raminova. Richelme Hélène. Rigaud Jean-jacques. Rocherieux Gérard. Romieu Jean-Claude. Rodriguez Chloé. Rosari Henriette. Rougier Sylvianne. Rudondy Agnès. Sabarthès Olga. Salle Roseline. Séraidarian Patricia.  Roble Josette. Taffin Chantal. Tassone Lucie. Testa-Bory Michèle. Tichene Tonny. Vautier Michel. Marine Vanderstichele. Wirgin Armand. Wojnarowski Liliane.
 
Avec la participation de l’atelier Bouche à Bouche, constitué de divers groupes de femmes,venant elles-mêmes des diverses maisons de quartier de la ville d'Aubagne. Action menée par Leila KADDOURI animatrice, avec l’intervention de Sylvie LESUR conseillère conjugale et familiale. Ces groupes se retrouvent tous les jeudis matin de 9h à 12h et travaillent actuellement sur une oeuvre collective intitulée:
"Le Mur des Miroirs", que nous découvrerons à l'occasion du vernissage. 
 
Décembre 2012,
 
Huet Martine
tel : 06 75 65 17 97
MJC Aubagne tel : 04 42 18 17 17 
 
Création de l'Affiche par:
 
DébitDeBeau
  06.50.57.42.73
 
 
 
 
Published by pastine
commenter cet article

Présentation

  • : REGART- EXPOSITION- Aubagne
  • REGART- EXPOSITION- Aubagne
  • : Exposition Collective et Annuelle
  • Contact

Recherche